BTP : 4 conseils pour travailler en extérieur en toute sécurité !

0 Comments


Parfois, les travailleurs sont amenés à effectuer des tâches à l’extérieur des murs de l’entreprise. Dans ce cas, il est du devoir de l’employeur d’apporter les équipements utiles aux salariés et pouvant assurer la sécurité ainsi que la santé de ces derniers. Mais, que faut-il préparer pour une intervention en extérieur ?

Travailler à l’extérieur, se munir des moyens de protection

Une fois à l’extérieur, l’employé fait face à un changement de température. Il est indispensable de savoir surveiller les fluctuations de la température, car le corps peut subir un refroidissement avec -5 °C et un vent soufflant à 45 km/h. Pour éviter ce souci, vous devez aménager un local avec des boissons chaudes et un chauffage. Il faut utiliser des matériaux isolants et appropriés aux froids.

En général, ce sont les ouvriers, les transporteurs, les jardiniers, les salariés du bâtiment, de l’entretien et des appareillages industriels qui doivent exercer à l’extérieur. Une fois exposés à une température minimale, ces employés peuvent souffrir de troubles musculosquelettiques, d’engelures et d’hypothermie. Il est donc important de se munir des bons équipements.

Protéger le corps avec des vêtements de travail professionnels

Face au grand froid, les risques pour la santé augmentent. Par conséquent, le code du travail impose à l’employeur de prendre des précautions pour veiller à la sécurité et à la santé des salariés. Afin de se protéger contre le froid, il faut porter des équipements de travail adaptés comme les gants, les bottes fourrées, le bonnet et les vêtements grands froids. Si l’on a l’habitude de mettre plusieurs couches de vêtements, un seul équipement conçu par un professionnel permet d’avoir une protection près du corps. À la fois isolant, imperméable et confortable, ce type de vêtement vous garde au sec et au chaud.

Il faut préciser que les vêtements de travail professionnel ne doivent pas provoquer de l’inconfort et des risques à son utilisateur. Élaborés sur mesure, ces équipements n’engendrent aucune dépense énergétique pendant l’exécution des tâches.

Que faire en cas de forte chaleur ?

Le code du travail n’a pas prévu une valeur fixe pour le seuil de la température à l’extérieur. En revanche, il revient à l’employeur de prendre les mesures nécessaires aux salariés. Pour un travail dans une ambiance chaude où les températures atteignent 30 °C, le confort thermique doit être respecté avec des mesures strictes. Les températures maximales acceptées sont :

  • 30 °C pour les travailleurs sédentaires et légers ;
  • 26,7 °C pour les employés exerçant dans les travaux semi-lourds comme la conduite d’engins ou ceux qui réclament le soutien des mains et des bras ;
  • 25 °C pour la manutention et les travaux manuels.

Avec une forte température, les solutions les plus adaptées sont de prendre des pauses fréquemment, de réduire les tâches physiques intenses et surtout de porter des vêtements favorables à l’évacuation de la transpiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *